Voluntas vitiata per dolum vel machinationem non excludit delictum

La volonté viciée par dol ou par ruse n’exclut pas le délit.